mercredi 18 mai 2016

Au paradis des manuscrits refusés de Irving Finkel

La Bibliothèque des Refusés est un établissement des plus singuliers : elle recueille – plus encore, elle sauvegarde – tout texte ayant essuyé refus sur refus de la part des éditeurs. Littérature, poésie, mémoires, récits épistolaires… tous les écrits trouvent leur place sur les étagères de la Bibliothèque des Refusés. L’arrivée impromptue d’une insupportable bibliothécaire américaine, l’imposture d’une actrice se faisant passer pour une étudiante dans l’idée de voler des idées pour son prochain film, la menace de cambrioleurs convaincus de trouver là le gros lot, sans compter l’irruption de nombreux aspirants écrivains… autant de mésaventures qui viennent perturber l’ordre tranquille de la Bibliothèque.


Alors que le dernier livre de David Foenkinos, le Mystère Henri Pick était présent sur toutes les ondes, dans les colonnes de journaux et sur ma liste à lire. Voilà que sur la table d’un libraire, je découvre à ses côtés comme pour faire écho Au Paradis des manuscrits refusés.
La Bibliothèque des manuscrits refusés est un lieu étrange. Pour être admis, il faut bien évidement que son manuscrit ait été refusé, mais il doit être obligatoirement être accompagné d’une lettre motivant le refus.
"Cher Monsieur,
En dépit des quarante-sept rudes années que je viens de passer dans l'édition, je ne parviens pas à comprendre comment quelqu'un peut oser écrire un manuscrit tel que celui que vous nous avez envoyé. C'est peu de dire que cela relève d'un scandaleux gâchis de papier dactylographié.
Vous êtes, monsieur, un affront vivant à tous les arbres qui poussent sur cette planète."

Le ton est donné! La bibliothèque est administrée par le bon Docteur Patience, lui-même entouré par une armé de bibliothécaires et conservateurs tous aussi loufoques les uns que les autres, typiquement  So British et prêts à tout pour défendre l’institution. 
C'est une histoire sympathique qui prête souvent à sourire, une succession de saynètes, de situations cocasses, de dialogues fulgurants bourrés d’humour qui donne du rythme à l’histoire. On y croise une insupportable spécialiste des "poissons d'argents" venue en stage, des cambrioleurs manquant de jugeotes et quelques écrivains en manques d'inspirations. Des visiteurs devenus une menace au point de devoir rédiger un guide du visiteur inopportun.
Au paradis des manuscrits refusés un livre pour passer de bons moments ! 
Irving Finkel réussi à nous plonger au cœur de cette bibliothèque et à être les témoins de l'espièglerie de ses personnages. C’est une lecture pour retrouver le sourire, qui ne restera peut-être pas en mémoire.


Au paradis des manuscrits refusés de Irving Finkel Traduit par Olivier Lebleu chez JCLattes 19 €

10 commentaires:

  1. Deux romans qui se font écho, en effet (et que j'ai envie de lire, forcément)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce sera bientôt le tour de David Foenkinos...

      Supprimer
  2. Réponses
    1. La lecture n'est pas désagréable...

      Supprimer
  3. J'ai du mal avec Foenkinos.... Quand à celui-ci, disons que j'ai d'autres priorités en terme de lecture en ce moment !

    RépondreSupprimer
  4. Salut,
    J'ai mis ce livre de côté pour le moment, j'ai essayé de le lire et me suis arrêtée au chapitre 6 car je trouve ça un peu long, c'est amusant, l'idée de base est bonne mais j'avoue que c'est traité avec tellement de sérieux et que l'humour n'est pas encore facile à cerner pour moi, en ce moment. Mais je le lirai, d'après ton article, il va se passer de tas de choses donc pourquoi pas ?
    Merci pour ton avis.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui! Il parfois savoir attendre, il est vrai que sa lecture peut-être parfois déconcertante...

      Supprimer
  5. Une lecture pour se divertir... Il en faut parfois pour s'éloigner du drame! Merci pour la suggestion!

    RépondreSupprimer
  6. Oui, c'est exactement ça , sourire ne fait pas de mal!

    RépondreSupprimer