mercredi 16 mars 2016

Le loup peint de Jacques Saussey

Ce livre est arrivé jusqu’à moi entre les mains ma fille, après une balade chez le libraire, une sympathique dédicace de l’auteur à mon intention en première page. 
Et un laconique, tiens c'est cadeau  « Tu risque d’être surpris en le lisant ! »


Vincent Galtier est vétérinaire dans une petite ville de Bourgogne. Depuis la mort accidentelle de son fils, son couple est à la dérive et il passe d’une maîtresse à une autre, sans autre satisfaction que celle de la chair. 
Un soir qu’il vient de quitter le lit de sa dernière conquête, alors qu’il traverse une forêt isolée, une voiture occupée par d’étranges silhouettes tente de le tuer en le faisant sortir de la route. Quelques instants plus tard, c’est une scène de cauchemar qu’il découvre en arrivant chez lui.  
De surprises en manipulations, il comprend qu’il est un pantin immergé malgré lui au cœur d’un complot dont l’objectif n’a rien de pacifique… 

Le loup peint démarre sur les chapeaux de roues, dès les premières pages une certaine tension s’installe, les meurtres sanglants y sont pour quelques choses.
En une seule nuit tout bascule dans l’horreur, le lecteur que je suis éprouve un sentiment étrange, les lieux de la tragédie se trouvent non loin d’ici . Je comprends mieux pourquoi l’auteur est venu dédicacer son livre dans le coin.
« il faut que je fasse abstraction des ces lieux ! ».
Au fur et à mesure de la lecture, on découvre des personnages complètements tordus, malsains, des flics médiocres. Plusieurs histoires s’entrechoquent, s’entremêlent sans donner de lourdeur au texte. Meurtres, risque de pandémie, trafic d’animaux, terrorisme, Jacques Saussey capte l’attention du lecteur, le met sous pression. 
Que ce passe t-il vraiment, dès la cinquantième page on connaît la coupable, une jeune et belle femme aux yeux bleues et ô combien malsaine, mais voilà Jacques Saussey joue avec le lecteur, avec beaucoup d’humour et de talent il déroule l’histoire, au fil des pages il réussit à faire basculer la vie du vétérinaire dans néant et sème la zizanie dans notre esprit, alternant savoureuses descriptions, faux rythmes et points de vues différents .
Il faudra un peu de temps pour enfin comprendre la signification du titre de ce livre, mais au final voici un thriller de belle facture, qui j’en suis sûr fera son chemin.

Quant à moi, à l’avenir, je pense traverser les forêts Icaunaise, plus prudemment.



Le loup peint de Jacques Saussey, éditions du Toucan 20€

4 commentaires:

  1. Je crois bien n'avoir jamais lu de thriller se déroulant autour de chez moi... La sensation doit être étrange. Merci pour ce partage!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui! Même si cela ne reste que de la fiction.

      Supprimer
  2. Ah oui, ça doit mettre mal à l'aise de lire une avalanches de crimes qui a lieu près de chez soi. Il y a je trouve de plus en plus d'auteurs qui déplacent le thriller ou roman noir dans la campagne française : je viens d'acheter le premier roman de Benoît Minville au titre évocateur de "Rural noir".

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Jacques Saussey n'en est pas à son coup d'essai. j'ai découvert qu'il avait écrit plusieurs polar se situant dans Yonne .

      Supprimer