vendredi 19 février 2016

Le liseur du 6h27 de Jean-Paul Didierlaurent

«Peu importait le fond pour Guylain. Seul l’acte de lire revêtait de l’importance à ses yeux. Il débitait les textes avec une même application acharnée. Et à chaque fois, la magie opérait. Les mots en quittant ses lèvres emportaient avec eux un peu de cet écœurement qui l'étouffait à l’approche de l’usine.» 

Tout m'a été dit sur le Liseur " Comment! tu ne l'as pas encore lu", "c'est une petite pépite","ouiiii!!!, j'ai adoré","c'est drôle, burlesque", à la radio encore "ce livre enchantera votre journée", à la télé "le bonheur est dans le 6h27"...

Et moi dans tout ça ! A la caisse du supermarché attendant que mon tour vienne, au beau milieu des chewing-gums et des confiseries, les yeux ronds  de Rouget de Lisle cinquième ou sixième du nom attirent  mon attention.

"Certains naissent sourds, muets ou aveugles. D'autres poussent leur premier cri affublés d'un strabisme disgracieux, d'un bec de lièvre ou d'une vilaine tache de vin au milieu de la figure. Il arrive que d'autres encore viennent au monde avec un pied bot, voire un membre déjà mort avant même d'avoir vécu."

Monsieur! Monsieur!... C'est votre tour... Bon... Il avance celui là!

Plongé dans la lecture, dix minutes et une trentaine de pages  auront suffit pour que je sois absorbé par ce petit livre rempli d'humour, pas prise de tête, léger, orignal,  aux personnages attachants .
"Avoir pour confident un poisson rouge impliquait de ne rien attendre d'autre de lui que cette écoute passive et silencieuse, même s'il croyait parfois déceler dans le filet de bulles qui sortait de sa gueule un début de réponse à son questionnement."

Je vous fais grâce de grands commentaires, il y en 334 sur Babelio, il y a du pour et du contre sur la toile. Moi  j'ai passé simplement un bon moment avec Guylain et son amour pour une Dame Pipi, la Zerstor 500 avaleuse broyeuse de livres, les soeurs Delacôte et  tout ces personnages hauts en couleurs. C'est une belle comédie, légère, tendre et agréable à lire. Pas plus de quatre heures de lecture, ce n'est pas une perte de temps. Une lecture pour être revigoré pour regarder les choses autrement. Le liseur du 6h27, un bon moyen de prendre le chemin du travail différemment.

"J'ajouterais enfin que depuis quelques temps, j'ai découvert qu'il existait sur cette planète un être qui avait le pouvoir de faire paraître les couleurs plus vives, les choses moins graves, l'hiver moins rude, l'insupportable plus supportable, le beau plus beau, le laid moins laid, bref, de me rendre l'existence plus belle."


Jean-Paul Didierlaurent ,Le liseur du 6 h 27.Collection Folio
 

6 commentaires:

  1. La Zestor donne un côté 'horreur' à ce roman, très réussi. Trop court, quasiment.

    RépondreSupprimer
  2. J'adore la dernière citation... On passe certainement un beau moment avec ce livre!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Content que vous appréciez cette citation!

      Supprimer
  3. Moi qui ne suis pas du tout feel good books, j'ai aussi passé un bon moment, grâce surtout aux réflexions sur la lecture.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un livre qui fait du bien, c'est déjà bien !

      Supprimer